REAL STORIES
BY REAL PEOPLE Search
Monday, December 11, 2017

Le portrait de la baronne James de Rothschild

by Sandra Knafo (writer), Paris 8, December 24, 2007

Les Rothschild, la simple évocation de ce patronyme dynastique épouse la floraison de synonyme fortunés. Le nom Rothschild vient d'une enseigne Rother Schild, écu rouge.

James de Rothschild a inspiré la littérature de ses contemporains qu'il côtoyait et recevait : de l"Adolescent"de Dostoievski , ou Arkadi clame qu'il veut être Rothschild en faisant une halte à Balzac qui proclame "James le roi des juifs" à Stendhal titulaire de l'aphorisme euphorique" riche comme Rothschild".
Anoblis par l'empereur d'Autriche lui et ses frères, banquier, il est le fondateur de la branche française.
Les Rothschild ne laissent jamais indifférents, et n'ont jamais été indifférents au passif financier des personnes qui leur demandait un soutien,de la Belgique naissante à la fortune personnelle du roi Louis- Philippe. Le 27 novembre dernier, l'oeuf Rothshild Fabergé a été vendu pour un prix record de 12.5 millions d'Euros.
Betty la nièce de James et conjointement son épouse fut une femme aimée. Attentionnée délicate et raffinée, elle recevait les artistes dans son salon.
Le livre débute à sa disparition. L'âme quitte le corps de la baronne pour insuffler la vie et réveiller la mémoire de son portrait qui trône au 19 de la rue Laffite. Le carmillon devient sanguin et le pouls retrouve sa fréquence. L' oximoron est en marche...
Les murs ont des oreilles, mais parfois les tableaux sont bavards, et ouvrent grand leurs yeux, témoins de l'histoire .
En 2007, Pierre Assouline le célèbre biographe, né à Casablanca, pianote un siècle et demi de cette dynastie sur fonds de Chopin qui a célébré Betty...Betty, la privilégiée dont Jean Dominique Ingres a fait le si classique et classieux portrait, mis en valeur par d'étoffes de taffetas soyeux rose. Ingres refusait de peindre des portraits qu'il considérait comme un art mineur dans sa démarche artistique.
Sous l'aspect laiteux de cette peinture à l'huile bout le sang vermillon de la baronne. Son coeur tambourine enfermé derrière cette laque transparente, et ses larmes n'ont pas encore séchées...Spoliée pendant la seconde guerre mondiale par goering et herr rosenberg, elle est affublée d'un tatouage humiliant.
Le livre retrace l'itinéraire de ce portrait du Jeu de Paume au train confiné, la baronne s'éloigne "des chemins de fer du nord" pour rejoindre l'Allemagne le pays qui a vu naître Heine, dans la haine des pilleurs.
Doué, l'auteur du Lutétia prochainement adapté au cinéma, a reçu le 21 ème prix de la langue Française pour ce livre. D'illustres sommités des pages de l'histoire de France jaillissent dans un murmure au fil des pages tournées à grande vitesse. Écrit à la première personne, il a réussit a humaniser le tableau un peu à la manière de Dorian Gray, mais toute ressemblance s'arrête la, son portrait n'a pas pris une ride ou une craquelure.. La baronne loin d'être nombriliste soutenait les arts, philanthrope génétique, elle a su inculquer des valeurs morales à ses enfants dont elle peut être fière: Gustave fut le consul d'Autriche Hongrie, Edmond qui a servit la Garde Nationale pendant la Guerre de 1870, fut avant tout un collectionneur, un mécène, et participa activement à la première Aliyah sioniste.
Majestueuse sur son balcon encadré, la baronne admire et critique les critiques artistiques qui la visitent et les toiles qui l'entourent lors des expositions successives de ses nébuleuses vies.
Certains passages sont teintés d'un vernis humecté d'humour, le phrasé est brillant...
Le Portrait de Pierre Assouline à lire!!


About the Writer

Sandra Knafo is a writer for BrooWaha. For more information, visit the writer's website.
Want to write articles too? Sign up & become a writer!

1 comments on Le portrait de la baronne James de Rothschild

Log In To Vote   Score: 0
By Glenn T on March 05, 2008 at 07:45 pm

I tried translating this to english with babelfish, and it made no sense at all... I mostly got a deep and enduring guilt over never having learned even a little bit of French...

Oh well.  At least there will always be Paris. 

J'ai essayé de traduire ceci à l'anglais avec le babelfish, et il n'a semblé aucun raisonnable du tout... J'ai la plupart du temps obtenu un excédent profond et durable de culpabilité jamais n'ayant même un peu appris du Français... Puits d'Oh. Au moins il y aura toujours de Paris.

 Report abuse



Add A Comment!

Click here to signup or login.


Rate This Article


Your vote matters to us



x


x